Kornel Zezula

(1991)

© Damian Noszkowicz

« Je peins la lumière qui vient de tous les corps. » – Egon Schiele

© Damian Noszkowicz

Kornel Zezula est né en 1991 à Wroclaw où il a étudié les Beaux-Arts. Une enfance nourrie d’une culture francophile a forgé le rêve d’une vie d’artiste à Paris, en immersion dans la richesse de toutes les dimensions de la culture. À Bourges puis à l’école des Beaux-Arts de Paris où il est admis sur concours, Kornel Zezula commence à transformer le rêve en un cheminement artistique qui s’affirme et se singularise.
La peinture est son langage ; elle est pour l’artiste la langue de l’indicible des émotions. Car c’est précisément ce qui intéresse Kornel Zezula : que ressent l’autre qu’il rencontre, quelle est son histoire ? Il peint cet autre, inlassablement, à la recherche de ces émotions fugaces et insaisissables, toujours plurielles, paradoxales et contradictoires, parfois familières ou bien étrangères. L’artiste ne sait pas. il peint. Et comprend après coup. C’est toute la force de la peinture. Il peint à la manière d’un cinéaste : il place le cadre, la lumière, et saisit une scène en plan serré sur un corps, un visage – toujours une rencontre – une expression éphémère dans le fil d’une histoire, un fragment d’être dans l’instant qui contient tout le vertige d’un passé et d’un possible devenir.

Si la peinture peut paraître réaliste, le geste reste spontané, intuitif, dans une forme de sensualité que permet la fluidité de l’huile. L’artiste « pense par la peinture », et « sent ce qu’il peint ». Imprégné de lectures, un personnage de roman de Gombrowicz, la description de la lumière d’Oran par Camus, et tant d’autres références souterraines et impalpables comme autant d’évocations picturales. Pour Kornel Zezula, la figuration ne doit pas être un enfermement dans le réalisme. Elle est référence à la réalité qui trouve sa profondeur dans la narration, la symbolique et la puissance signifiante. Le souci de ne pas « achever » l’œuvre est une manière de se garder de la représentation démonstrative. Le tableau doit rester une matière vivante ouverte au roman que chacun s’en fera. L’œuvre ne propose pas une vérité mais un mystère. Les visages ne sont jamais univoques. La portée esthétique que Kornel Zezula donne à ses représentations n’est pas un esthétisme qui enferme un jugement de valeur mais la recherche, par un esthète, de la beauté venue de la gravité intime des émotions. Les nuances de peau, la gamme limitée de couleurs, l’éclairage, une recherche de transparence, une dialectique du dévoilement : dans cette quête esthétique de l’intériorité, le voile est venu de façon intuitive draper les visages de sa sensualité. La peinture ne montre pas, elle suggère cet indicible auquel l’Homme, cet être parlant, est paradoxalement et irréductiblement confronté.

Conseils / Services

Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de votre acquisition : choix de l’œuvre, financement, encadrement.

LIVRAISON

Nous vous livrons dans le monde entier aux meilleurs tarifs grâce à notre réseau de transports spécialisés.

protection / AUTHENTICITÉ

Nous vous garantissons une sécurité optimale dans vos règlements par carte bancaire, virement bancaire et chèque. Toutes nos œuvres originales s’accompagnent d’un certificat d’authenticité de l’artiste.
   
Prendre RDV
Open chat
Besoin d'aide ?
Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?