Accédez à toutes les Expositions

J. OP Art & Design, les œuvres de Victor Vasarely

5 Avr 2019 - 11 Mai 2019
hatchikian-gallery-exposition-op-art-and-design-victor-vasarely

OP Art & Design, une exposition des œuvres de Victor Vasarely, fondateur de l'Art Optique.

Hatchikian Gallery, vous invite à un nouveau rendez-vous du 5 avril au 18 mai 2019 : OP ART & DESIGN. Un nouvel accrochage exceptionnel réunissant des sérigraphies et dessins préparatoires des années 1950 à 1980 de Victor Vasarely, tandis que le Centre Pompidou propose une rétrospective de l’artiste jusqu’au début de l’été à Paris.

Des sérigraphies inédites de Victor Vasarely.

Cette exposition scénographiée par Audrey Hatchikian présente un ensemble rare de sérigraphies de l’artiste. D’une qualité exceptionnelle, les œuvres présentées sont datées des années 1950 à 1980. Cette large période de création permet d’observer toutes les évolutions dans la pratique artistique de Victor Vasarely. Des sérigraphies inspirées des galets de Belle-île-en-Mer à celles structurées par les influences des carreaux du métro parisien, l’exposition est un voyage au travers du langage pictural de l’artiste.

La naissance de l'Op Art.

Les recherches sur les effets de la sensation optique aboutissent peu à peu à celles qui expérimentent les possibilités de mouvement dans l’objet artistique (Art cinétique). Vasarely peut être considéré comme le chef de file de l’Op art dès 1944, suivi par des artistes comme Jesús-Rafael Soto, Yaacov Agam, François Morellet, Karl Gerstner, Julio Le Parc, Getulio Alviani, Ángel Duarte. En Amérique, l’Op art est présenté au public lors de l’exposition The Responsive Eye à New York en 1965. Des artistes américains, tels Richard Anuszkiewicz, Kenneth Roland, Ellsworth Kelly, Michael Kidner, Larry Poons, Bridget Riley, se rattachent à ce mouvement par leurs œuvres et leurs recherches sur les propriétés optiques de la couleur.

Une vie consacrée à la recherche artistique.

Peintre français d’origine hongroise, Victor Vasarely (Pics, Hongrie 1908 – Paris 1997) se forme à l’académie Muhely à Budapest, sorte de Bauhaus hongrois, sous la direction de Bortnyk. En 1930, il s’installe à Paris et peint des toiles expressionnistes, cubistes et surréalistes. Il réalise sa première exposition à la galerie D. René en 1944, lors de l’inauguration de la galerie. En 1947, à Belle-Isle, il s’oriente vers l’abstraction en réduisant les galets et les vagues à des formes ovoïdes. En 1948, séjournant à Gordes, il radicalise son langage géométrique, et introduit une perspective illusionniste axonométrique (Santorin, 1950-51). Peu à peu, il évolue vers le cinétisme, les lignes parallèles se décalent, créent des reliefs ou des creux, le carré devient losange, le rond ellipse, les jeux de mouvement et de vibration dynamisent la composition lors de la période « blanc et noir » du milieu des années 50. À partir de 1959, il développe le système de « l’unité plastique » et du « prototype départ » (collage imprimé en sérigraphie) pour créer des multiples. Dès 1963, il aborde le volume par des reliefs et utilise des matériaux nouveaux comme l’aluminium et le verre. Il réintroduit la couleur l’année suivante, enrichissant sa gamme chromatique de plusieurs nuances et créant des systèmes de permutation programmés à l’avance (Arny, 1967-68, Paris, MNAM). Dès le début de sa carrière, Vasarely dépasse la peinture de chevalet en investissant l’espace (Hommage à Malevich, 1954 ; Œuvre profonde cinétique en lame d’acier, 1967 ; Signal polychrome, 1972), en réalisant des cartons de tapisseries tissées à Aubusson, en exécutant des sculptures, des grilles cinétiques… Il a fondé deux musées didactiques à Gordes en 1970, à Pecs en 1976 et un Centre de recherche architectonique à Aix-en-Provence en 1976.

« En effet, nous ne pouvons laisser l’œuvre d’art à la seule élite des connaisseurs. L’art présent s’achemine vers des formes généreuses, à souhait recréables ; l’art de demain sera trésor commun ou ne sera pas. » Victor Vasarely. Manifeste Jaune, 1955

Des œuvres rares.

L’exposition Op Art & Design présente également des œuvres d’une grande rareté. L’Album n°1 compte parmi celles-ci. Daté de 1955, ce superbe album rassemble 12 sérigraphies datées de 1948 à 1954. Précédemment exposé au Musée Guggenheim de New York, l’Album n°1 s’accompagne également d’un remarquable texte écrit de la main de l’artiste. Trois “programmations” de l’artiste, peu connues du grand public, sont également à découvrir. Elles ont la particularité de mettre en lumière la méthode de Vasarely pour créer ses sérigraphies.

Galerie d'images

Communiqué de presse
  • Date: 5 Avr 2019 - 11 Mai 2019
  • Emplacement:Paris
  • Curators:Audrey Hatchikian

Conseils / Services

Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de votre acquisition : choix de l’œuvre, financement, encadrement.

LIVRAISON

Nous vous livrons dans le monde entier aux meilleurs tarifs grâce à notre réseau de transports spécialisés.

protection / AUTHENTICITÉ

Nous vous garantissons une sécurité optimale dans vos règlements par carte bancaire, virement bancaire et chèque. Toutes nos œuvres originales s’accompagnent d’un certificat d’authenticité de l’artiste.
   
Prendre RDV
Open chat
Besoin d'aide ?
Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?