Art Papers

Suivez l’actualité de l’art et de nos artistes à travers nos Art Papers. Découvertes culturelles, évènements inédits, expositions, analyses du marché : différents prismes pour aborder l’art dans tous ses états !

hatchikian-gallery-art-paper-toxic-lirreverence-de-la-couleur

Toxic, l’irrévérence de la couleur

Pour voir à quoi ressemblait Toxic à 18 ans, le mieux est d’aller déambuler dans les collections du Whitney Museum à New York. Parmi les œuvres de Basquiat, la toile intitulée Hollywood Africans représente, dans ce langage visuel si singulier, un trio d’artistes formés par Basquiat lui-même, Rammellzee et Toxic, trois « gangsters » stéréotypés dans le mythe hollywoodien, trois new-yorkais afro-américains cherchant à inscrire leur nom dans un univers encore inaccessible et peu reconnaissants du talent issu des marges, des banlieues et des minorités. Une série de mots fait référence au rôle peu brillant réservé aux noirs dans les films de l’âge d’or du cinéma. Des mots slashés, rayés, qui en disent long sur la ségrégation qui fracture la société d’alors.

hatchikian-gallery-l-outsider-oeuvres

Yann L’Outsider, la dualité comme tension créatrice.

Yann Le Berre aka L’outsider a longtemps pratiqué l’art urbain et c’est aujourd’hui en Bretagne qu’il a installé son atelier, dans d’anciens bâtiments agricoles transformés en espace de création, d’expérimentations artistiques, offrant la possibilité d’accrocher les œuvres, notamment les grands formats, pour en apprécier la scénographie.
De l’art urbain à l’atelier
Dans sa recherche artistique, Yann L’outsider joue avec les dualités constitutives de son parcours. Son orientation vers le travail en atelier, il y a une dizaine d’années, a inévitablement transformé les conditions de création, en plaçant l’artiste dans une temporalité différente, en le tournant vers des supports plus normés, et pourtant Yann L’outsider ne cesse de chercher à recréer l’état d’intranquillité, d’urgence, de déséquilibre, voire d’inconfort, qui a pu stimuler l’élan créatif en milieu urbain.

hatchikian-gallery-basquiat-oeuvres-biographie

Basquiat, de l’icône de la culture hip-hop et du post graffiti à la figure majeure du marché de l’art.

L’expressionnisme post-graffiti dans le New-York underground des années 80 – Dans une période où l’art conceptuel et minimaliste constituaient les courants dominants de l’esthétique contemporaine américaine, l’univers de Basquiat s’est imposé en rupture, comme peinture néo-expressionniste. Basquiat a débuté sa carrière très jeune, en réalisant des graffitis conceptuels avec son ami Al Diaz, sous le pseudonyme SAMO. Dans le New-York des années 80, le mouvement post-graffiti a été marqué par un passage de la rue et des supports urbains à l’atelier et la toile, ouvrant l’accès au marché de l’art pour de jeunes artistes issus de la contre-culture.

Conseils / Services

Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de votre acquisition : choix de l’œuvre, financement, encadrement.

LIVRAISON

Nous vous livrons dans le monde entier aux meilleurs tarifs grâce à notre réseau de transports spécialisés.

protection / AUTHENTICITÉ

Nous vous garantissons une sécurité optimale dans vos règlements par carte bancaire, virement bancaire et chèque. Toutes nos œuvres originales s’accompagnent d’un certificat d’authenticité de l’artiste.
   
Prendre RDV
Open chat
Besoin d'aide ?
Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?